Logo Justice Québec.
Image
Image Image de menu. Image Image de menu. Image Image de menu. Image Image de menu. Image English version. Image
Image Bannière gauche.
Image  
Image Image
Image
Image Logo Prix de la Justice. Image Image
Image
Image
 

 

Récipiendaire 2015

Louise Otis


Madame Louise Otis
Québec

 


Mme Louise Otis se voit décerner le Prix de la justice du Québec 2015 par la ministre de la Justice du Québec, Mme Stéphanie Vallée, pour son engagement et son dévouement indéfectibles et exceptionnels à la promotion du droit et de l'accessibilité à la justice ainsi qu'au rayonnement de la société québécoise.

 

Avant même que les modes amiables de règlement des conflits ne deviennent au cœur de la réforme récente de notre justice civile, Louise Otis se distingue déjà à titre de pionnière à cet égard. En 1998, alors qu'elle est juge à la Cour d'appel du Québec, elle conçoit et implante un projet pilote de médiation, lequel s'inscrira comme l'un des premiers systèmes de conciliation judiciaire au monde. Ce programme, qui devient un modèle à l'échelle internationale, fait du Québec un chef de file en matière de règlement extrajudiciaire de différends.


Diplômée de la Faculté de droit de l'Université Laval et membre du Barreau du Québec depuis 1975, Louise Otis se spécialise en droit du travail et en droit administratif jusqu'à son ascension à la magistrature. En 1983, elle oriente sa pratique vers le droit public et le droit constitutionnel, à la suite de l'entrée en vigueur de la Charte canadienne des droits et des libertés. Elle plaide d'importants dossiers jusqu'en Cour suprême.


Parallèlement, elle enseigne à la Faculté de droit de l'Université Laval, de 1984 à 1987, et à l'École du Barreau du Québec pendant près de 10 ans. En 1981, elle devient membre du Conseil consultatif de la justice du Québec, où elle est appelée à faire des recommandations au ministre sur toute question relative à la justice, plus particulièrement sur les réformes législatives. Elle occupe cette autre charge jusqu'en 1985.


En 1990, elle accède à la magistrature, à la Cour supérieure du Québec. Trois ans plus tard, elle est nommée juge à la Cour d'appel du Québec, où elle siège jusqu'en 2009. En 29 ans de magistrature, Louise Otis rend plus de 3 000 jugements en matière de droit administratif, civil, criminel et commercial. Par ailleurs, elle est sollicitée régulièrement par des législateurs et juristes étrangers pour son expertise au chapitre des modes de résolution des conflits et des litiges.


À titre de spécialiste des procédures non contentieuses de règlement des litiges, elle est recrutée par le secrétaire général des Nations unies en 2007 pour réviser le système d'administration de la justice à l'Organisation des Nations unies (ONU) et en proposer un nouveau. Elle signe notamment nombre de publications sur la médiation, l'impartialité judiciaire et la justice consensuelle. Sa contribution à l'ouvrage Recours et procédure en appel vaudra à celui-ci le Walter Owen Book Prize de la Fondation pour la recherche juridique.


Depuis son retrait de la magistrature, Louise Otis exerce la profession de médiateur et d’arbitre en matière civile et commerciale. Elle est professeure adjointe à la faculté de droit de l'Université McGill. Elle participe régulièrement à des missions internationales liées à la gouvernance et à la réforme de la justice de plusieurs organismes, nommément l'Organisation des Nations unies, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale et, plus récemment, le Global Fund de Genève. Elle est présidente du Tribunal administratif de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et du Tribunal d'appel de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Elle est également membre assesseur du Tribunal administratif de l'Organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques (EUMETSAT).


Au nombre des distinctions reçues, Louise Otis est détentrice d'un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke (2000), de la Médaille du Barreau du Québec (2011), de la bourse Boulton Senior à la Faculté de droit le l'Université McGill (2011), de la Médaille de la paix du YMCA (2012), du titre d'officière de l'Ordre national du Québec (2003) et d'officier de l'Ordre du Canada (2015).


Qui plus est, en 2002, le Strauss Institute for Dispute Resolution, de Californie, lui décerne le Distinguished Service Award. En 2008, le Canadian National Mediation Advocacy Competition (CNMAC) lui rend hommage en créant le prix Louise Otis Award for excellence in ADR, afin de reconnaître l'excellence de l'enseignement universitaire des modes extrajudiciaires de règlement des conflits.



 

Louise Otis.

Dans l'ordre habituel : l'honorable Nicole Duval Hesler, juge en chef de la Cour d'appel du Québec, Mme Louise Otis, récipiendaire du prix et Mme Stéphanie Vallée, ministre de la Justice du Québec.

 




Liste des récipiendaires

 

 

 

 

Image
Image Image Image
Dernière mise à jour : 16 juin 2016
Image
Image
Image

© Gouvernement du Québec, 2012